Communiquer sur ses actions de contribution bas carbone

CarbonConnect
May 11, 2022
Blog
Communiquer sur ses actions de contribution bas carbone
Camille Poutrin

Communiquer sur sa démarche bas carbone en tant qu’entreprise peut parfois sembler complexe. Pourquoi les concepts de produit neutre en carbone ou de compensation sont-ils parfois remis en question ? Quelle posture adopter en tant qu’entreprise pour communiquer sur sa démarche bas carbone ? Explorez cette thématique avec Camille Poutrin, cheffe de projet agro/carbone vivant chez Greenflex.

Greenflex, qu’est ce que c’est ?

Greenflex est une entreprise d’accompagnement des entreprises dans leur trajectoire environnementale et bas carbone. Cet accompagnement passe par le conseil, la mise en œuvre des projets et le financement de ces derniers.

Camille Poutrin, intervenante au CarbonConnect

Qu’est-ce que la neutralité carbone, aussi appelé Net Zero CO2 émissions ?

Selon le GIEC, il s’agit d’une “situation dans laquelle les émissions anthropiques nettes de CO2 sont compensées à l’échelle de la planète par les éliminations anthropiques de CO2 au cours d’une période donnée”.

Ainsi, agir pour la neutralité carbone signifie agir pour le surplus d’émissions, qui ne sont plus intégrées dans les puits de carbone naturel. En d’autres termes, il est nécessaire de réduire ses émissions directes et indirectes, et financer la création de nouveaux puits de carbone afin de contribuer à l’objectif de neutralité carbone mondial.

La Loi Climat et Résilience au service de la lutte contre le greenwashing

  1. L’interdiction des pratiques publicitaires « trompeuses »

L'amendement n°5419 permet de reconnaître comme « trompeuse » toute pratique commerciale qui consiste à « laisser entendre ou à donner l'impression qu'un bien ou un service a un effet positif ou n'a pas d'incidence sur l'environnement ou qu'il est moins néfaste pour l'environnement que les biens ou services concurrents ».

  1. La mention « neutre en carbone » interdite

L'amendement n°4981 « Est interdit, dans une publicité, le fait d'affirmer à tort qu'un produit ou un service est neutre en carbone, dépourvu de conséquences négatives sur le climat, ou toute autre formulation ayant une finalité et une signification similaires. »

Cependant, cet amendement a des limites : une entreprise ayant fait un bilan carbone et défini une volonté de réduction et compensation pour le produit ou service concerné, le tout affiché sur ce dernier, pourra utiliser le terme de neutralité carbone.  

Contribution carbone : par où commencer ?

Etape 1 : la réduction avant la compensation

Planter des arbres ne suffit pas ! La réduction est une étape absolument nécessaire et indispensable pour une transition climatique viable.

Les 3 étapes clefs à mettre en place sont donc :

  1. Cadrer : Mesurer l’impact de vos activités

Comprendre et identifier notre impact environnemental, et en tirer un diagnostic et bilan carbone

  1. Réduire : réduire vos émissions de GES

Définir les objectifs et changement stratégique (approche SBTI)

Cela peut passer par le changement d’équipement ou de processus, l’optimisation des déplacements professionnels, l’analyse du cycle de vie de la biomasse utilisée, l’achat de matières premières plus responsable, la conception de produit/service à moindre impact…

  1. Regénérer : contribuer positivement à la réduction d’autrui ou à la séquestration de carbone hors de sa chaîne de valeur

Concernant la régénération, il existe 2 solutions principales :

  • l’achat de crédit : le soutien de projet existant et rapide et peu coûteux mais mal vue par la société civile et parfois sans réel impact
  • la participation au montage de projets en lien avec l’activité de l'entreprise : les démarches sont alors plus engageantes et aux nombreux co-bénéfices

Soutien de projets séquestrant du carbone et d’autres co-bénéfices

Étape 2 : être clair sur le périmètre

Aucun produit ni service n’est neutre en carbone, même en compensant ses émissions : il reste toujours un impact carbone, des émissions issues de la fabrication, de l’utilisation, du recyclage, des transports, etc. Déculpabiliser le consommateur en lui faisant croire à un produit neutre est donc du greenwashing.

Notons qu’il est essentiel de ne pas négliger le scope 3, les émissions indirectes, qui peuvent représenter bien plus que le scope 1 et 2.

Définir une stratégie carbone pour les entreprises

Étape 3 : éviter le terme de “neutre en carbone”

Stocker ses émissions n’est pas équivalent à ne rien émettre, c’est pourquoi :

  • il ne faut pas encourager le consommateur à la consommation
  • il faut rester humble sur ses impacts
  • faire attention à la véracité de sa communication et aux mots utilisés

Quelles sont les 6 règles de la contribution carbone à retenir ?

  1. Réduisez vos émissions au maximum avant de « contribuer » ailleurs: « Planter des arbres » ne suffira pas, soyez ambitieux dans ses projets
  2. Soyez précis dans vos propos ! Vous ne donnerez jamais trop de détails ou de précision d’actions concrètes
  3. Gardez en tête qu’une émission « compensée » ne vaudra jamais une émission évitée
  4. Évitez toute publicité qui pourrait être amenée à déculpabiliser le consommateur et donc à le pousser à la consommation
  5. La neutralité n’est un terme qui ne s’utilise qu’à l’échelle mondiale. Préférez « contribuer à la neutralité carbone »
  6. Soyez transparent dans le périmètre d’actions et restez humbles : vous ne pourrez jamais prendre 100 % de votre impact en compte

Quelle est la place de la contribution dans une stratégie climat réussie ?

  1. Réduire fortement ses émissions
  2. L’intégrer à sa chaîne de valeur
  3. Privilégier les certifications
  4. identifier les co-bénéfices

Partager cet article
CarbonConnect
View all
Category one
Category two
Category three
Category four
Nos autres articles
Candice HEYMAN
June 14, 2022
Contribution carbone
Compensation

La Contribution Carbone

Candice HEYMAN
May 20, 2022
CarbonConnect
May 11, 2022